Quelle température ambiante au travail?

Travailler dans un environnement agréable est important pour la productivité. Parmi les critères essentiels : la température au bureau. Lorsque la saison le permet, la température ambiante de travail ne nécessite pas d’ajustement particulier. En revanche, en hiver ou en été, il n’est pas rare de devoir utiliser un appareil de chauffage ou un climatiseur. Mais quelle est la température idéale pour travailler dans de bonnes conditions ? Quelle est la température minimum pour travailler convenablement ? Quelle température dans les bureaux selon le droit du travail ? On vous dit tout !

Quelle température dans les bureaux selon la loi ?

Selon le code du travail, il n’existe pas de température maximale légale pour autoriser la prise d’un poste ou bien au contraire, son arrêt. Il n’impose pas non plus de température minimale autorisant le travail. Cela signifie qu'il n'existe pas une température minimum donnée pour travailler convenablement. Néanmoins, plusieurs normes et règles relatives à la température existent. Voyons cela en détail dans la suite de cet article !

Doit-on chauffer les bureaux en hiver ?

Voici une bonne question. Existe-t-il une obligation de chauffer ses locaux en saison froide ? En effet, la réponse est oui. Selon l’article R4223-13 du code du travail, les locaux fermés destinés à l’exercice d’une activité professionnelle doivent être isolés et chauffés pendant les jours froids. Aucune précision calendaire n’est donnée concernant “la saison froide”. Elle varie selon les conditions climatologiques de l’année en question. Dans cet article, il est précisé que le chauffage doit “maintenir une température convenable” sur le lieu de travail. De la même manière, aucun chiffre précis n’est communiqué.

Quelle est la température idéale pour travailler dans de bonnes conditions ?

Tout d’abord, sachez que vous n’avez aucune obligation de maintenir la température à ce grade dans vos locaux. Néanmoins, il est fortement recommandé de prendre note de ces recommandations relatives au confort thermique. Selon la norme NF X35-203/ISO 7730 (norme de l’AFNOR), la température ambiante de travail idéale doit être comprise entre 20 et 22 °C. Cette température est idéale pour un travail sédentaire. Pour un travail qui demande un exercice physique, descendre à 19 °C est conseillé.

Doit-on installer un climatiseur dans ses bureaux en été ?

La température dans les bureaux selon le droit du travail n’est pas soumise à l’utilisation d’un climatiseur en été. Cependant, quelques précisions et normes sont tout de même données à cet égard. L’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) a fixé des températures maximales au-delà desquelles poursuivre une activité professionnelle est considéré comme étant à risque. Voici les 3 seuils communiqués : 30 °C pour un salarié sédentaire ; 28 °C pour un travail requérant une activité physique ; Au-delà de 33 °C, la chaleur au travail présente de réels dangers pour la santé des salariés. Si la température ambiante de travail a ses limites, les employeurs sont également tenus d’assurer la sécurité de leurs employés par d’autres biais. L’aération, par exemple ! Qui n’a pas subi, soit dans une salle de classe, soit dans des locaux, une odeur désagréable ? Eh bien, sachez que ces odeurs sont soumises à une règle. Selon l’article R4222-1, dans des locaux fermés, l’air doit être renouvelé afin d’éviter la diffusion d’odeurs désagréables, ainsi que la condensation. Renouveler l’air permet également d’éviter les hausses extrêmes de température, et ainsi, maintenir une température ambiante de travail optimale. En outre, en été, un employeur est également tenu de mettre de l’eau fraîche à disposition de ses employés. Et ce, en toute circonstance. Cette règle se trouve mentionnée dans l’article R4222-1 du code du travail.

Comment protéger ses locaux des températures extrêmes toute l’année ?

On le sait bien, le chauffage et la climatisation consomment énormément. Que ce soit d’un point de vue écologique ou financier, il n’est parfois pas simple de gérer les mois d’hiver ou d’été. Si vous souhaitez opter pour un investissement long terme, il existe quelques autres options. En été, le film vitre protège des rayons du soleil et s’adapte à vos fenêtres. C’est un investissement utile et peu onéreux. Par ailleurs, vous pouvez également opter pour des stores de différents types. On trouvera des stores extérieurs, très utiles pour préserver de la chaleur. Ces derniers permettent de garder une pièce au frais en les fermant lorsqu’il fait particulièrement chaud. Ainsi, une bonne température ambiante de travail peut être maintenue sans avoir recours toute la journée à un appareil consommateur d’énergie.

Quels sont les effets d’une mauvaise température ambiante de travail ?

Ce qu’on appelle le confort thermique est un critère absolument inéluctable pour assurer de bonnes conditions de travail aux employés. La température dans les bureaux selon le droit du travail est soumise à certaines normes, comme vous l’aurez compris. Et ces normes n’ont pas été réfléchies au hasard. En effet, faire travailler ses employés dans un environnement aux températures inadaptées peut avoir de lourdes conséquences. Pour commencer, sur l’ambiance au travail. Une température ambiante de travail trop chaude ou trop froide peut avoir un effet néfaste sur l’humeur des professionnels. “Il fait chaud…”, “Je gèle…”, cet inconfort physique peut mener à un agacement réel. Et ces mauvaises conditions jouent un rôle considérable sur l’atmosphère globale au travail. Et qui dit atmosphère entachée dit perte de temps et d’argent. Les salariés ne seront pas dans de bonnes conditions pour effectuer leurs tâches et ils prendront inévitablement du retard. Plus grave encore, des températures trop élevées ou trop basses peuvent présenter de réels dangers pour la santé. On part de petits inconforts comme la sueur ou la fatigue pour atteindre les maux de tête, la déshydratation ou le coup de chaleur. Lesquels sont notamment particulièrement dangereux. Maintenir une température ambiante de travail optimal fait partie des devoirs d’un employeur. Ce devoir est soumis à plusieurs règles que nous vous avons expliquées. La température dans les bureaux est soumise au droit du travail, mais il s’agit essentiellement de bien-être. Prendre soin de vos employés, c’est prendre soin de votre entreprise dans son ensemble. Une température agréable met les employés installés à leur bureau dans de bonnes conditions pour exécuter leurs tâches sereinement. Au contraire, une température ambiante inadaptée provoquera des gênes, des soupirs, des plaintes et inévitablement, une perte de temps. Sachez également que l'utilisation d’appareils à forte consommation énergétique n’est pas une obligation, d’autres alternatives s’offrent à vous aujourd’hui.

Nos offres du moment
Les meilleures ventes